Ernst Frischknecht nous a quittés

21. avril 2021

Le célèbre pionnier du bio et homme politique Ernst Frischknecht est décédé à Tann (ZH) le 14 avril à l’âge de 81 ans. Ernst Frischknecht était membre du Conseil cantonal de Zurich et président de Bio Suisse. Pendant des années, il a été à la tête de la ferme «Lindenhof» avec son épouse Dorli Frischknecht.

Bio Pionier Ernst Frischknecht

Ernst Frischknecht était combattif, tenace et droit – quelqu’un qui pouvait aussi bien entrer en conflit avec ses adversaires politiques que rester critique à l’égard des personnes partageant les mêmes idées. En 1972, Ernst et Dorli Frischknecht se sont convertis à l’agriculture biologique dans leur ferme «Lindenhof» à Tann. A 80 ans, Ernst Frischknecht pouvait porter un regard bienveillant sur une œuvre à laquelle il ne s’attendait pas lui-même. Il a terminé sa vie serein et confiant. Après un cancer foudroyant, il a été libéré de ses souffrances le mercredi 14 avril au soir.

Combattif et performant

Ernst Frischknecht a été membre du Conseil cantonal de Zurich de 1987 à 1995 (UDC, puis PEV) et président de Bio Suisse, qui a fêtera son 40e anniversaire en 2021, de 1993 à 2001. C’est sous son mandat de président que le «mariage» entre les fermes Bourgeon et Coop «Naturaplan» a eu lieu, déclenchant un véritable boom dans le secteur du bio. Ernst Frischknecht a notamment participé à l’initiative en faveur des petits agriculteurs, au transfert du domaine de Rheinau du canton de Zurich à la Fondation Fintan, et au conseil de fondation de la Fondation FiBL pour l’agriculture biologique. Il a donné des cours dans des écoles d’agriculture et s’est rendu en Afrique pour des projets liés au sol. Enfin, il a écrit de nombreux articles dans la presse et des courriers aux conseillers fédéraux, dans lesquels il a suggéré à plusieurs reprises de taxer l’azote pour préserver la qualité des sols.

Dorli Frischknecht était à ses côtés depuis 1964. De leur union, sont nés cinq fils, tous mariés. Ils avaient 17 petits‑enfants et 4 arrière–petits–enfants. La ferme «Lindenhof» est gérée depuis de nombreuses années par l’aîné de la fratrie, Andreas, et son épouse Regula Frischknecht–Bodmer. Ernst Frischknecht a gardé la foi jusqu’à son dernier souffle. Comme en témoigne la famille: «Cette confiance en Jésus Christ était le fondement, la motivation, la force et aussi le but de sa vie. En cela, il nous a précédés.» Ernst Frischknecht a été inhumé dans l’intimité familiale au cimetière de Dürnten le mardi 20 avril.

Biographie

«Damit wir auch in Zukunft eine Zukunft haben. Ernst Frischknecht – der Bio‑Pionier». (Pour avoir un avenir à l’avenir. Ernst Frischknecht – pionnier du bio). La biographie, écrite par Christine Loriol, est parue aux éditions elfundzehn en 2019. www.zuversicht.ch