Des prix équitables – plus que la simple fonction d’offre et de demande

Quand les prix pour les produits bio sont-ils justes? Bio Suisse soutient le secteur dans la fixation équitable des prix.

Combien un maraîcher doit-il toucher pour une carotte bio? Quel est le prix équitable pour une entrecôte de bœuf bio? Bio Suisse s’engage pour les prix équitables tout au long de la chaîne de création de valeur: des fermes Bourgeon et des entreprises de transformation jusqu’au commerçants/-tes et aux consommateurs/-trices. La fixation concrète des prix se fait toutefois entre les différents acteurs/-trices du marché. Cela signifie aussi qu’il n’appartient pas à l’association des agriculteurs/-trices bio d’influencer les marges de ses partenaires de marché.

Des prix indicatifs comme signal d’équité

Bio Suisse apporte son soutien lors de la détermination des prix des matières premières agricoles qui ne sont pas vendues directement aux consommateurs/-trices. Avec l’aide de Bio Suisse, le secteur élabore ce que l’on appelle les prix indicatifs. Il est interdit de déterminer des prix indicatifs pour les prix à la consommation. En revanche, les prix indicatifs sont négociés entre fournisseurs/-euses et acheteurs/-teuses conformément à la loi sur l’agriculture et publiés à titre indicatif. Les prix équitables pour les produits bio sont également une des conditions pour que les fermes bio puissent payer des salaires équitables aux travailleurs/-euses agricoles.

Bio Suisse exige la vérité des coûts

De nombreuses études confirment que les produits conventionnels sont trop bon marché parce qu’ils rejettent les frais consécutifs – pour la perte de la biodiversité dans l’agriculture intensive, par exemple – sur la communauté. Le net fossé entre les prix bio et les autres prix rendent le bio peu attrayant d’un point de vue financier. Mais déduire de cela que le bio est trop cher est une erreur. En raison de coûts de production plus élevés, aujourd’hui déjà, dans certains domaines, les producteurs/-trices bio gagnent moins que leurs collègues conventionnels/-elles. C’est aussi pour cela que Bio Suisse s’engage, tant par la communication que politiquement, pour la vérité des coûts pour tous les produits agricoles.

Des prix attrayants dans la vente directe

Le contact direct entre les producteurs/-trices et les consommateurs/-trices est aussi un aspect important d’une fixation équitable des prix. C’est clairement dans la vente directe via les magasins de ferme, les services de livraison ou les stands de marché que ce contact s’établit le mieux. Elle offre aux producteurs/-trices la possibilité de générer davantage de valeur ajoutée et aux consommateurs/-trices de faire leurs achats dans des conditions plus attrayantes. Bio Suisse encourage la vente directe au moyen de différents services.