Que signifie «viande à l’herbe»? Urs Vogt nous parle du Natura-Beef-Bio et d’élevage allaitant

13. octobre 2020

Le terme de Natura-Beef-Bio est utilisé pour la viande de jeunes bovins de dix mois environ issus de l’élevage allaitant. Nous nous entretenons avec Urs Vogt, directeur de Vache mère Suisse, au sujet des avantages de l’élevage en pâturage et des aspects de la durabilité. Par ailleurs, vous apprendrez des informations utiles sur l’élevage allaitant en Suisse.


Portrait


Vache mère Suisse est l’association des éleveurs de vaches mères. L’association a été créée en 1977 et compte aujourd’hui 5’900 membres. Les bureaux se trouvent à Brugg (AG) et emploient 25 collaborateurs. Le champ d’activité va de la commercialisation et de l’élevage à la communication et même la politique. C’est grâce à cette association que l’élevage allaitant a pu s’établir en Suisse comme secteur de production porteur d’avenir. Cette forme d’élevage est devenue un pilier important pour de nombreuses exploitations. Cette année, le programme de la marque Natura-Beef fête ses 40 ans. La qualité de la viande labellisée Natura-Beef-Bio existe depuis 2002.
Informations complémentaires: Vache mère Suisse

Toutes les viandes de bœuf ne se valent pas. Monsieur Vogt, qu’entend-t-on exactement par Natura-Beef-Bio?

Le Natura-Beef-Bio est en harmonie avec la nature. Les animaux vivent en troupeau avec les mères, les veaux et la plupart du temps un taureau. Du printemps à l’automne, le troupeau est tous les jours dans les pâturages et il passe l’hiver dans un parcours extérieur. Des surfaces de litière sont obligatoires dans l’étable et les veaux peuvent se retirer dans leurs abris. La vente de Natura-Beef-Bio est soumise aux exigences du règlement de production de Natura-Beef-Bio mais également du Bourgeon Bio.

Pouvez-vous nous donner quelques chiffres actuels sur l’élevage allaitant en Suisse? Combien de vos producteurs participent au programme Natura-Beef-Bio?

À ses débuts il y a près d’un demi-siècle, les exploitations se comptaient sur les doigts d’une main. Aujourd’hui, l’élevage allaitant a conquis toutes les régions de Suisse. Cela nous rend fier et nous motive à œuvrer pour un développement positif. Le Natura-Beef-Bio est produit dans plus d’un millier d’exploitations. Le programme de la marque Natura-Beef-Bio a été créé en 2002. La demande en bio augmente et le nombre de producteurs intéressés par l’agriculture bio également.

Le Natura-Beef-Bio a pu s’établir sur le marché. Pourquoi le Natura-Beef-Bio est-il particulièrement intéressant?

Avec le Natura-Beef-Bio, l’herbe qui ne sert pas à l’alimentation humaine, est transformée en viande savoureuse. Les animaux prennent soin des nombreux prés et pâturages, principalement dans les zones de collines et de montagnes difficilement exploitables. Par ailleurs, l’élevage allaitant présente l’avantage de contribuer à l’image rurale et à l’écologie. Le bien-être animal est l’essentiel, puisque les animaux peuvent vivre selon leurs besoins.

Pouvez-vous en dire plus sur le pâturage durable?

Les fermiers connaissent les règles pour le pâturage. Une grande capacité d’observation et un changement régulier d’emplacement sont requis pour préserver l’équilibre de la végétation. Le pâturage est la méthode d’alimentation la plus efficace et la forme d’exploitation la plus respectueuse de l’environnement. La prise de nourriture et la fertilisation ont lieu directement sur place. Il n’est donc pas nécessaire de transporter la nourriture et les engrais. Par ailleurs, le pâturage profite à la santé des vaches allaitantes, garante de longévité pour les fermiers. Par ailleurs, le pâturage favorise une grande diversité de graminées, d’herbes et de petits organismes vivants.
Urs Vogt, directeur de Vache mère Suisse

Quelle attitude adopter lorsqu’on rencontre un troupeau de vaches allaitantes, en randonnée par exemple?

Les vaches allaitantes sont paisibles. Mais elles veulent protéger leurs veaux. Lors des randonnées dans les régions d’estivage, il est important de respecter des distances, de ne pas caresser les veaux et de tenir ses chiens en laisse. Les fermiers doivent respecter des concepts de protection et nous prions les randonneurs d’en faire autant. Un respect naturel et une certaine distance y contribuent.

Combien de temps les bœufs de pâturage passent-ils dehors en règle générale?

Les directives exigent que les animaux passent plusieurs heures par jour dans les pâturages. Il est intéressant d’observer le comportement des troupeaux de vaches allaitantes. La plupart du temps, les vaches dominantes prennent la tête. Les autres vaches et le taureau les suivent. Les veaux sont toujours en mouvement. Ils jouent, broutent de l’herbe et cherchent régulièrement leur mère pour boire au pis.

Où se trouvent les bœufs Natura-Beef-Bio en hiver?

Les vaches allaitantes sont robustes et résistantes. Les veaux ne craignent pas non plus les températures négatives, c’est pourquoi ils se sentent le mieux dans une étable froide. Le fermier doit toutefois prévoir suffisamment de litière sèche et veiller à l’absence de courants d’air. Les animaux se retrouvent parfois dans le parcours lorsqu’il neige et il fait froid et parfois à l’intérieur par temps ensoleillé. Pour le Natura-Beef-Bio, il est important que les animaux puissent choisir eux-mêmes l'endroit où ils se sentent bien.

Et pour finir: quelle est la qualité de la viande Natura-Beef-Bio et sent-on la différence?

L’élevage et l’alimentation naturels confèrent une note particulière à la viande. Elle est tendre et aromatique. Elle se distingue également par une «garantie de succès» qu’elle soit grillée, rôtie ou cuisinée. La qualité des produits est contrôlée par les éleveurs et les bouchers. En effet, nous souhaitons également convaincre dans l’assiette. Natura-Beef-Bio peut être acheté chez Coop et en vente directe. Veillez au label Natura-Beef-Bio ou demandez directement sur place et laissez-vous convaincre par la qualité élevée.

Maya Frommelt en entretien avec Urs Vogt, directeur de Vache mère Suisse
Photos: Vache mère Suisse

Informations personnelles

Urs Vogt est directeur de Vache mère Suisse depuis 1989. Il est ingénieur agronome ETS et est au bénéfice d’une formation post-grade Executive in Leadership and Management EPD-ES. Il a grandi dans une petite exploitation agricole à Erschwil, dans le Jura soleurois, il est marié et père de trois enfants adultes.