MENU

Conditionnement & transformation


CONDITIONNEMENT ET TRANSFORMATION

LES PAYSANNES ET PAYSANS BIO DE SUISSE REFUSENT-ILS LA TECHNIQUE GÉNÉTIQUE?

Oui. Dans le monde entier, les paysannes et paysans bio renoncent à utiliser des animaux, plantes, microorganismes et produits dérivés issus de manipulations génétiques. L'interdiction de la technologie génétique est sévèrement contrôlée pour le Bourgeon.

QUE SIGNIFIE UNE TRANSFORMATION PARTICULIÈREMENT DOUCE ET LE PRINCIPE DE LOYAUTÉ DANS LA TRANSFORMATION POUR BIO SUISSE?

Bio Suisse assume la responsabilité pour la garantie de la qualité de transformation d'un produit. Les consommateurs sont en droit d'attendre des produits transformés dans la mesure du possible sans additifs et de manière particulièrement douce (minimal processing). Les matières premières bio sont cultivées de manière respectueuse et leur qualité (vitale) doit être le plus possible préservée pendant la transformation. Voilà précisément les caractéristiques que les produits Bourgeon doivent garantir - ainsi il n'existe aucun produit Bourgeon dont le goût soit amélioré par des arômes artificiels. La saveur fruitée naturelle des yogourts provient des fruits bio, à l'exclusion de tout additif.
Lorsque les consommateurs attendent de la crème dans un produit à la renommée établie (par ex. les épinards à la crème), ce dernier contient effectivement de la crème et non un mélange de lait maigre, d'huile de palme raffinée, d'eau et d'émulgateurs. Les preneurs de licence Bio Suisse doivent satisfaire à des exigences élevées: à chaque fois, ils doivent utiliser le procédé de transformation qui respecte au mieux la qualité des aliments. Les effets de la chaleur et de la pression sont minimisés en fonction des produits et constamment surveillés par l'observation des composants sensibles. Les additifs ne sont autorisés dans les produits que dans le cas où il serait impossible de les fabriquer d'une autre manière (le preneur de licence doit en apporter la preuve).

POUR QUELLE RAISON LES PRÉPARATIONS CARNÉES DU BOURGEON CONTIENNENT-ELLES ENCORE DES SELS NITRITÉS (NITRITE DE SODIUM, NITRATE DE POTASSIUM E250 ET 252) - ALORS QUE CES ADDITIFS SONT CONTESTÉS?

En matière d'additifs (identifiables à leur désignation E suivie d'un nombre), Bio Suisse poursuit une politique très restrictive. La plupart d'entre eux ne présentent aucun risque, mais leur utilisation est souvent inutile. Avant d'autoriser les sels nitrités, Bio Suisse a tenu compte de divers éléments. Au cours du processus décisionnel, la commission responsable était également en contact étroit avec l'Office fédéral de la santé publique.

QUALITÉ MICROBIOLOGIQUE

Les sels nitrités réduisent le risque de botulisme. Comme le botulisme peut avoir des conséquences mortelles, cet aspect pèse fortement dans la balance pour l'évaluation.

LES RISQUES DES SELS NITRITÉS

Dans l'organisme, les sels nitrités forment avec des protéines des nitrosamines qui peuvent être cancérigènes.

QUALITÉ DU PRODUIT

La conservation d'aliments en saumure est un procédé utilisé traditionnellement en Suisse depuis des siècles. Si des produits traditionnels comme le "Mostbröckli" (une sorte de viande séchée) étaient fabriqués sans sels nitrités, ils prendraient un aspect entièrement différent (le nitrite de sodium est responsable de la coloration rouge), qui soulèverait des problèmes d'acceptation de la part des consommateurs.

EXIGENCES POUR LA TRANSFORMATION

L'observation de strictes exigences de qualité (hygiène) permet aujourd'hui de recourir à des procédés de fabrication sans nitrites de sodium. Il existe aussi des fabricants, à l'exemple de la boucherie Stettler à Langenthal, qui travaillent sans sels nitrités. Une interdiction par Bio Suisse conduirait cependant la plupart des boucheries et des paysans qui procèdent eux-mêmes à la production de charcuterie sur leur exploitation à cesser leur production bio, car ils ne pourraient pas satisfaire aux exigences élevées.
Dans le cas des sels nitrités, Bio Suisse a résolu - contre ses principes - d'autoriser ces additifs. Le risque d'un cas mortel de botulisme dans un produit Bourgeon était trop élevé pour être assumé.

POUR QUELLE RAISON Y A-T-IL DES AUTOCOLLANTS SUR LES FRUITS ET LES LÉGUMES BIO?


Afin d'exclure tout risque de confusion, les fruits et les légumes bio vendus en vrac sont munis d'une étiquette autocollante Bourgeon. Grâce à ça, il est possible de vendre des produits bio en libre service.
Les produits Bourgeon doivent répondre à des exigences très élevées du champ à l'étal dans les domaines de la traçabilité, du stockage séparé et de la prévention de toute confusion. C'est pour cette raison que la majorité des produits bio sont vendus sous forme préemballée. L'étiquette autocollante Bourgeon est une alternative qui permet la vente en vrac des produits bio et de réduire la "montagne d'emballages". L'étiquette distingue clairement les fruits et légumes bio des produits conventionnels et les consommateurs peuvent choisir librement la quantité qu'ils souhaitent acheter. La colle ne contient pas de solvant et adhère très bien, particulièrement sur les surfaces hydrophobes. Voilà pourquoi l'autocollant tient plutôt bien à la surface des pommes et peut offrir une certaine résistance quand on veut l'enlever.

POUR QUELLE RAISON EXISTE-T-IL AUSSI DES PRODUITS SEMI-FINIS OU FINIS AVEC LE BOURGEON?

La position des paysans bio suisses est claire: l'agriculture biologique est l'agriculture de l'avenir et les produits bio sont des produits de consommation quotidienne. Bio Suisse s'adresse à des consommateurs adultes qui décident eux-mêmes quels sont leurs besoins. Les produits de convenience font partie de ces besoins et leur demande est croissante. Cette évolution a conduit à un élargissement de l'assortiment Bourgeon. Mais les principes de base de Bio Suisse ne changent pas qu'il s'agisse de pizzas prêtes à la cuisson, de pâtes fraîches ou de légumes surgelés. Les produits Bourgeon sont et restent crédibles et authentiques du champ au sac à commission. Dans les produits Bourgeon, l'être et le paraître doivent correspondre. Cela signifie que les principes de transformation ne souffrent aucune exception pour les produits de convenience. Le fromage sur les pizzas est du véritable fromage bio et pas du fromage analogue, la crème est de la vraie crème bio et non un produit composé et les arômes sont authentiques et non artificiels.

QUE SIGNIFIE LE TERME JUS OBTENU PAR PRESSION DIRECTE (PAR EX. JUS DE POMME)?

Un produit Bourgeon tient ce qu'il promet! Mais ce n'est pas forcément toujours évident. Aujourd'hui, un jus de fruits 100 % naturel est en règle générale constitué d'un concentré dilué avec de l'eau. Le stockage s'effectue sous la forme d'un sirop alors que les composants aromatiques sont souvent isolés dans un concentré séparé. Les jus de fruits avec le Bourgeon sont toujours obtenus par pression directe, c'est-à-dire qu'ils n'ont pas été concentrés et redilués avec de l'eau. Dans ce cas, la désignation 100 % naturel correspond vraiment à un produit naturel à 100 %. Il existe une exception: les jus de fruits dilué avec plus de 25 % d'eau (p. ex. le Schorle) peuvent être fabriqués avec du concentré de jus de fruits à pépins.

EXISTE-T-IL DES PRESCRIPTIONS POUR LE CONDITIONNEMENT DES PRODUITS BOURGEON?

Oui, il convient d'éviter un excès d'emballage. Les emballages doivent recourir aux systèmes qui, pour une protection optimale des produits, ont le moins d'impact sur l'environnement. Lorsque c'est approprié, il faut prévoir des systèmes réutilisables. La protection du produit doit être assurée par un conditionnement minimal. Les directives de Bio Suisse interdisent en outre l'utilisation d'emballages à base de PVC.
Blog: http://leblogbiosuisse.blogspot.ch/2017/07/emballages-chez-bio-suisse-autant-que.html

LE MONDE DU BIO EST EN MOUVEMENT. RESTEZ INFORMÉ DES DERNIÈRES ACTUALITÉS GRÂCE À NOTRE NEWSLETTER.