Chance ratée: Pas de contre-projet à l’Initiative biodiversité

Bio Suisse déplore la décision du Conseil des États de ne pas présenter de contre-projet à l’Initiative biodiversité. Le Parlement perd ainsi la chance de faire une proposition pragmatique. 

La décision d’aujourd’hui recèle le risque que la requête soit coulée en votation populaire et que l’évolution actuellement alarmante s’aggrave encore. La situation des animaux et des plantes sauvages (biodiversité) est alarmante et continue de se détériorer malgré différentes mesures. La Suisse a signé la Convention sur la diversité biologique de 1992 et aimerait atteindre les objectifs définis par la Conférence de Montréal de 2022. 

La biodiversité est une ressource importante pour les fermes bio. Le Cahier des charges de Bio Suisse exige une série de mesures qui concernent toutes les surfaces des exploitations. C’est pourquoi la diversité est plus grande dans les fermes bio que la moyenne, et il en va de même pour la proportion de surfaces de promotion de la biodiversité. Dans cette situation, Bio Suisse souhaite un cadre juridique qui aille nettement plus loin et qui soutienne aussi les efforts personnels. Indépendamment du résultat, Bio Suisse fournira avec ses producteurs sa contribution pour que la nature et l’agriculture puissent exister ensemble et se soutenir mutuellement. 

L'initiative biodiversité et le contre-projet sont soutenus par le Comité de Bio Suisse. 

13 juin 2023