MENU

Les aliments


LES ALIMENTS SONT LE SOUTIEN DE LA VIE


POURQUOI LES ALIMENTS BOURGEON SONT-ILS PLUS CHERS?

Les aliments biologiques sont des denrées de qualité produites en harmonie avec la nature. Le renoncement à la maximisation des rendements aussi bien en production végétale qu'animale a un prix. Par respect de la nature, les paysannes et les paysans bio acceptent une réduction de rendement de 20 à 30 %. Un élevage animal très extensif avec un affouragement bio et de vastes espaces, entraîne également les prix vers le haut. La transformation est aussi plus complexe, en raison notamment de l'interdiction des additifs et arômes artificiels. Les exigences très strictes au niveau de la séparation des flux des marchandises, du nettoyage, de l'obligation de déclaration exhaustive mais aussi les plus petites quantités et les frais de contrôle et de certification renchérissent encore davantage les produits bio. La grande majorité des produits Bourgeon provient en outre de Suisse où les coûts de production sont habituellement plus élevés.

LES PRIX DES PRODUITS CONVENTIONNELS ONT TENDANCE À BAISSER ACTUELLEMENT - CETTE ÉVOLUTION S'OBSERVE-T-ELLE ÉGALEMENT POUR LES PRODUITS BIO?

L'abolissement des protections douanières, tel qu'il est prévu par la nouvelle politique agraire, conduira à la baisse des prix non seulement des importations agricoles comme le fourrage, mais aussi des pesticides, des médicaments et des engrais. Il en résultera une diminution des coûts dans la production conventionnelle. En revanche, elle n'apportera aucun avantage aux paysans bio suisses car ils n'ont pas le droit d'utiliser de tels produits. Ils doivent assurer eux-mêmes la production de leur fourrage et accomplir de nombreuses tâches par un travail manuel qui demande beaucoup de temps et d'efforts.
Cependant, les conséquences de la nouvelle politique agraire ne les épargneront pas. En effet, lorsque les produits conventionnels sont proposés à meilleur marché, les prix bio sont aussi sous pression. Diverses études démontrent que les consommateurs sont rarement disposés à accepter une différence de prix supérieure à 30%.

LE MONDE DU BIO EST EN MOUVEMENT. RESTEZ INFORMÉ DES DERNIÈRES ACTUALITÉS GRÂCE À NOTRE NEWSLETTER.