Questions et réponses (FAQ)

Il y a des questions importantes autour de l’Offensive pour les Grandes Cultures Bio de Bio Suisse et au sujet de la reconversion au Bourgeon. Trouvez ici les plus importantes questions et réponses.

Faut-il un contrat de production pour toutes les cultures?

Un contrat de production est obligatoire pour les oléagineux, la betterave sucrière, les grandes cultures spéciales (y.c. l’avoine alimentaire) et le blé panifiable de reconversion. Une concertation avec les acheteurs-euses est impérativement recommandée pour toutes les cultures avant de les semer.

Quels prix de référence et prix du marché sont valables pendant la reconversion?

Les prix Bourgeon sont payés à plein pendant la reconversion pour le blé fourrager, maïs grain, les légumineuses à graines fourragères et les fourrages grossiers. Pour le blé fourrager, le tournesol HO et la betterave sucrière, les prix sont presque au même niveau que les prix Bourgeon.

Une commercialisation restreinte est en vigueur pour les autres céréales fourragères (triticale, orge, avoine fourragère, seigle fourrager). Cela signifie que seul le prix conventionnel est payé dans une première étape. Il sera décidé après l’analyse de la situation des récoltes si le prix de référence Bourgeon peut être payé pour les différentes cultures. Ces dernières années, les prix de référence Bourgeon ont toujours été payés pour l’ensemble des céréales de reconversion.

Vous trouvez ici des informations supplémentaires.

Quelles contributions sectorielles y a-t-il?

Il y a différentes contributions sectorielles liées à certains produits. Une partie d’entre elles correspondent à celles qui sont en vigueur dans la production conventionnelle.

Il y a en plus deux contributions spécifiquement bio:

  • Contribution pour les essais variétaux de céréales panifiables
  • Contribution pour l’encouragement des légumineuses à graines fourragères

La vue d’ensemble sur toutes les contributions actuelles est résumée ici.

1.50 Fr./dt est retenu sur les céréales fourragères. Ce montant est prélevé sur les céréales fourragères et transféré sous forme de contributions d’encouragement pour les légumineuses à graines fourragères (soja, lupin, pois protéagineux, féverole).

Les contributions sectorielles liées à des produits sont valables de manière analogue pour la marchandise de reconversion.

Quelles conditions de prise en charge sont valables en bio?

Les conditions de prise en charge de Bio Suisse définissent pour certains secteurs d’autres paramètres de qualité que swiss granum. C’est par exemple le cas pour le système de paiement à la protéine pour le blé panifiable.

Les conditions de prise en charge de Bio Suisse peuvent être consultées ici:

Céréales panifiables

Céréales fourragères

Est-ce que tous les centres de réception acceptent tous les produits?

Il y a un vaste réseau de centres de réception pour les cultures bio, mais ils n’acceptent en général pas toutes les cultures, surtout dans le cas des cultures et qualités spéciales (p. ex. les céréales de reconversion). Il est important de clarifier l’écoulement de la marchandise avant de semer les cultures.

Une liste des centres de réception se trouve ici.

Est-ce que je peux me reconvertir au Bourgeon si j’ai une exploitation avec production de lait, de viande ou d’œufs?

Il faut vérifier avec exactitude avant toute reconversion la situation du marché et la prise en charge des produits animaux dans la région. Il y a encore des opportunités pour commencer avec certains produits comme la viande de bœuf d’engraissement au pâturage, les poulets ou le lait de fromagerie. Des nouveaux producteurs-trices ne peuvent actuellement pas se lancer dans d’autres marchés comme les œufs et la viande de porc.

Vous trouvez ici de plus amples informations sur les acheteurs potentiels.

Partager