MENU

RICHE BIODIVERSITÉ DANS LES SOLS BIO


L'Assemblée générale de l'ONU a déclaré 2015 "Année internationale des sols". Un sol en bonne santé est à la fois irremplaçable et la condition essentielle pour la production de plantes saines, d'animaux sains et donc d'aliments sains. Il est à long terme la base même de notre vie.

Bio Suisse est depuis toujours consciente que le sol est irremplaçable, et c'est pourquoi les producteurs Bourgeon respectent des directives strictes pour le travail du sol et son entretien. Il ne s'agit d'ailleurs pas seulement de respecter des directives, mais aussi d'en obtenir des avantages: améliorer la fertilité du sol, diminuer la pression des maladies, favoriser la capacité de rétention de l'eau et de séquestration du carbone, empêcher l'érosion. Tout cela favorise la durabilité pour elle-même.

36 ANNÉES D'ESSAIS MONTRENT LES DIFFÉRENCES

Un des essais comparatifs les plus importants du monde est l'Essai DOC mis en place à Oberwil BL (https://www.fibl.org/de/shop/artikel/c/boden/p/1190-doc.html). Cet essai conçu et réalisé depuis 36 ans par l'Institut de recherche de l'agriculture biologique (FiBL) étudie les influences sur le sol de différentes méthodes d'agriculture. Il a révélé que les sols bio contiennent une plus grande diversité d'espèces et un plus grand nombre d'êtres vivants que les sols de l'agriculture conventionnelle.


ÇA MARCHE, RAMPE ET TRAVAILLE SOUS NOS PIEDS

Un sol sain contient une multitude d'être vivants. Vers de terre et autres petits et très petits organismes décomposent les restes de plantes, le fumier et le compost. Les arthropodes comme les araignées, les staphylinidés et les carabidés mangent des insectes nuisibles et contribuent à maintenir l'équilibre dans la terre. Quant aux innombrables microorganismes, ils assurent une plus grande stabilité et transforment les éléments nutritifs. Tout cela contribue à créer un sol fertile dans lequel les plantes se sentent bien.

LES PRODUCTEURS BOURGEON SOIGNENT LEURS SOLS

Les organismes qui vivent dans le sol sont extrêmement importants, mais la manière de cultiver la terre perturbe ou favorise leur développement. Les producteurs Bourgeon se sont donc donné pour but de créer des conditions optimales pour les êtres vivants du sol. La gestion de l'humus joue ici un rôle important. Le sol reçoit donc régulièrement des apports de matière organique pour éviter que le stock d'humus diminue. Les producteurs Bourgeon renoncent aussi totalement aux engrais chimiques et de synthèse: ils utilisent plutôt du fumier, du lisier ou du compost. Ils offrent aussi régulièrement au sol des périodes de repos en semant systématiquement des engrais verts et/ou des prairies pluriannuelles de graminées et de légumineuses entre les grandes cultures comme le blé ou le maïs.

UN TRAVAIL DU SOL QUI CRÉE LA VIE

Les agriculteurs bio cultivent leurs sols avec ménagement et retenue pour éviter de détruire leur structure et les être vivants qui s'y trouvent. Ils renoncent donc aux labours profonds et veillent à ne travailler leurs sols que quand ils sont bien ressuyés (pas mouillés). Cela protège les sols et diminue les risques d'érosion, ce qui permet aux éléments nutritifs de rester dans la terre et de ne pas être lessivés vers les eaux souterraines ou de surface.

LE MONDE DU BIO EST EN MOUVEMENT. RESTEZ INFORMÉ DES DERNIÈRES ACTUALITÉS GRÂCE À NOTRE NEWSLETTER.