MENU

Initiative sur la souveraineté alimentaire


INITIATIVE SUR LA SOUVERAINETÉ ALIMENTAIRE

Uniterre a lancé le 30 septembre 2014 son Initiative pour la souveraineté alimentaire. La Constitution fédérale est modifiée comme suit:

TEXTE DE L'INITIATIVE


Art. 104c Souveraineté alimentaire
1 Afin de mettre en œuvre la souveraineté alimentaire, la Confédération favorise une agriculture paysanne indigène rémunératrice et diversifiée, fournissant des denrées alimentaires saines et répondant aux attentes sociales et écologiques de la population.
2 Elle veille à ce que l'approvisionnement en denrées alimentaires indigènes et en aliments indigènes pour animaux soit prépondérant et que leur production ménage les ressources naturelles.
3 Elle prend des mesures efficaces pour:
_a. favoriser l'augmentation du nombre d'actifs dans l'agriculture et la diversité des structures;
_b. préserver les surfaces cultivables, notamment les surfaces d'assolement, tant en quantité qu'en qualité;
_c. garantir le droit à l'utilisation, à la multiplication, à l'échange et à la commercialisation des semences par les paysans.
4 Elle proscrit l'emploi dans l'agriculture des organismes génétiquement modifiés ainsi que des plantes et des animaux issus des nouvelles technologies de modification ou de recombinaison non naturelle du génome.
5 Elle assume notamment les tâches suivantes:
_a. elle soutient la création d'organisations paysannes qui visent à assurer l'adéquation entre l'offre des paysans et les besoins de la population;
_b. elle garantit la transparence sur le marché et favorise la détermination de prix équitables dans chaque filière;
_c. elle renforce les échanges commerciaux directs entre paysans et consommateurs ainsi que les structures de transformation, de stockage et de commercialisation régionales.
6 Elle porte une attention particulière aux conditions de travail des salariés agricoles et veille à ce qu'elles soient harmonisées au niveau fédéral.
7 Pour maintenir et développer la production indigène, elle prélève des droits de douane sur les produits agricoles et les denrées alimentaires importés et en régule les volumes d'importation.
8 Pour favoriser une production conforme aux normes sociales et environnementales suisses, elle prélève des droits de douane sur les produits agricoles et les denrées alimentaires importés non conformes à ces normes et peut en interdire l'importation.
9 Elle n'accorde aucune subvention à l'exportation de produits agricoles et de denrées alimentaires.
10 Elle garantit l'information et la sensibilisation sur les conditions de production et de transformation des denrées alimentaires indigènes et importées. Elle peut fixer des normes de qualité indépendamment des normes internationales.

Art. 197, ch. 123
12. Disposition transitoire ad art. 104c (Souveraineté alimentaire)
Le Conseil fédéral soumet les dispositions légales nécessaires à l'exécution de l'art. 104c à l'Assemblée fédérale au plus tard deux ans après l'acceptation de cet article par le peuple et les cantons.

POSITION BIO SUISSE

Plusieurs thèmes de l'Initiative pour la souveraineté alimentaire comme l'interdiction des manipulations génétiques, le maintien des surfaces assolées ou les conditions de travail dans l'agriculture sont importants pour Bio Suisse.
Les initiants ont cependant une interprétation étroite de la souveraineté alimentaire. La dépendance à l'égard des énergies non renouvelables, des engrais chimiques et des pesticides est occultée.
L'initiative coupe la Suisse de ses principaux partenaires commerciaux et enfreint les Accords bilatéraux I avec l'UE qui ont été acceptés par le Souverain en 2001 à une majorité des deux tiers.
Il est aussi critiquable de reporter toute la responsabilité sur l'État qui devra créer pour cela une bureaucratie coûteuse et éloignée du marché. L'initiative obligera l'État à augmenter les droits de douane sur tous les biens, à réguler les importations, à informer en détail la population et à vérifier que toutes les denrées alimentaires importées correspondent aux normes suisses.
L'initiative ne dit par ailleurs absolument rien des grands efforts couronnés de succès de Bio Suisse et des autres acteurs privés de la filière agroalimentaire qui poursuivent déjà aujourd'hui les buts de l'initiative.
Bio Suisse adopte une position neutre pour la phase de récolte des signatures et les membres de son Comité ne siègent dans aucun comité d'initiative.

LIENS

Site internet des initiants
Wikipedia: Souveraineté alimentaire
Alliance Agraire: Souveraineté alimentaire

LE MONDE DU BIO EST EN MOUVEMENT. RESTEZ INFORMÉ DES DERNIÈRES ACTUALITÉS GRÂCE À NOTRE NEWSLETTER.